De saison

Cette page a pour but de relayer des informations de saison, pour, par exemple, attirer l'attention sur une éventuelle invasion de ravageurs ou présenter des anecdotes, des rencontres à plumes,...

2016

dix Vidéos

à venir !

2015

dix Alerte à la chaleur et sécheresse !

2014

dix Alerte aux fruits !

La surcharge des fruits sur pruniers devient inquiétante.

Voyez ces deux clichés avec comme référence, une pièce de 2€.

Thames Cross
Prune Thames Cross
Madeleine
Prune Madeleine

 

Déjà, des branches cassent. Alors les croqueurs font de la maintenance.

Dans une haie
Surcharge
En plein vent :
Casse1
Avant Après

A côté de ces dégâts, on aurait tendance à oublier les petites bestioles ...

Anthonome du pommier Anthonome du poirier
anthonome anthonome poirier

 

 

2013

dix Le fruitier, espace de conservation des fruits

fruitier
Photo : E. Montémont

dix Taille de guêpe

Un élastique un peu trop serré (photo de gauche) n'a pas empêché la reprise de la greffe. Après déstrangulation, le diamètre a repris une taille normale (photo de droite). Photos R. Laveine

greffe greffe

dix Des jumelles de la variété Templine

Templine
Photo : Y. Robinot

dix Des jumelles de la variété Saint-Laurent

jumelles jumelles

dix C'est tellement beau, c'est tellement chouette-effraie

effraie
Photo : R. Laveine

dix Trous de pic sur tronc de pommier

Scénario : un pic a donné un coup de bec contre le tronc. En bon acousticien, l'oiseau a senti qu'il y avait du vide et donc un ver à l'intérieur. Il s'est mis à sa recherche. Il n'est pas tombé dessus du premier coup...

Il est facile de trouver une galerie avec une tige souple et ferme. C'est le signe de la présence d'une zeuzère. Descendez dans cette page, en 2010, pour voir à quoi ressemble cet animal. Et plus d'infos sur la page Terre Vivante dédiée à la zeuzère.

Pic Zeuzère

dix Nid chouette chevêche

Cheveche
Le tube PVC évite la 'cueillette' des oeufs ou petits par les mustélidés (fouines, martres, ...).

2012

dix Mandibules de xylophage

Cossus gâte-bois
Photo : E. Montémont

dix Plante hôte ? La tanaisie et sa nurserie de coccinelles

Tanaisie
Photo : E. Montémont

dix Retour des fleurs

Fleurs prunier

sur questchier en pleine fructification

dix Retour des cigognes

cigognes
Bon plan pour éliminer certains ravageurs!

dix Aristocratie à plumes : moyens ducs

moyen ducmoyen duc
Photos : T. Weber

   

dix Retour des frelons

frelon
Photo : T. Weber

Fabriquez vos pièges afin de ne pas être envahis. Ce ne sont pas des frelons asiatiques, mais attention quand même!

2010

dixPommes de Moisson

pomme de moisson
Avant ...

pomme de moisson
Après !!!

Plus sérieusement, de gauche à droite :
Saint-Laurent, Sainte-Anne, Transparente Blanche et probablement Gravenstein.

dix Eté
En vrac : les pucerons et fourmis sont en pleine forme.
Après la taille en vert, les nouvelles pousses de poirier sont un peu attaquée par le phytopte (début d'été très sec a été favorable).
La rouille grillagée du poirier a démarré depuis 1 bon mois.
Les arbres ont eu soif, certains fruits sont très petits.
Le vol des carpocapses s'est bien déroulé...

dix Soucis d'écorce

ecorce

Ici, on peut observer de l'écoulement de gomme sur prunier, probablement conséquence d'une blessure.

écorce
Croissance trop rapide ?! Eclatement dû au gel ?

dix ZeuzèreS

Zeuzère
Chopée au hasard* d'une coupe de printemps. *La branche était mal en point quand même.

zeuzère
Pas de hasard : un, voire deux gros trous!

zeuzère
La bête a été détruite en introduisant un brin souple mais ferme d'osier. Sur la photo, la longueur d'osier correspond à la profondeur à laquelle la zeuzère a été détruite.

dix Démarrage de la saison : fleurs femelle de noisetier

Clic ici pour l'original 490Ko
Clic ici pour l'original 628Ko
Photos : E. Montémont

 

dix Agrilus sinuatus - Bupreste du poirier

Agrilus
Bupreste
Rendez-vous au printemps pour savoir si le poirier aura survécu à cette attaque et surtout à celle qui a permis l'extraction de la larve.

 


Accueil - Remonte

2009

Attention

Si vous envisagez de faire un traitement contre les pucerons, regardez auparavant si des coccinelles ne sont pas déjà à l'œuvre.
Voici une photo finalement assez rare : une petite ponte. Evitez de les détruire.

oeufs coccinelle
Photo : E. Montémont

Le cycle triennal du hanneton laissait présager d'une forte invasion en 2009. E. Montémont, notre président, possède des vergers dans une zone très atteinte. La récolte est compromise puisque feuilles et fleurs fécondées ont été 'boulottées'.

Hannetons
Photo : E. Montémont

Un moyen naturel de lutte : sortez les bâches comme pour les mirabelles, secouez l'arbre et détruisez ce qui va tomber.

 

La coccinelle de Pâques, une envahisseuse de Miamland.

Merci à Robert qui a pris cette photo en mars à St-Nicolas de Port

Alsace ou Lorraine ?
Photos : R. Laveine

Peut-être la même en avril à Dommartin aux Bois ?!


Photo : D. Choffel

Voici de nouveau une photo d'oeufs de pucerons. Rien de nouveau par rapport à 2008 ou aux autres années, si ce n'est que cette photo montre une densité particulièrement importante... Heureusement, c'était le seul rameau atteint ( arbre en cours de formation, greffé en 2007). Pour les autres rameaux, seulement quelques oeufs à proximité des yeux..

Ce sont des oeufs de pucerons verts non migrant.. A raison d'environ 60 oeufs par femelle, à combien s'y sont-elles mis?! Et pourquoi ont-elles pris ce rameau, comme piste d'attérissage ?

Les piqûres que les pucerons adultes font sur le rameau ralentissent la croissance des rameaux et provoquent des déformations caractéristiques.
Sur de jeunes arbres en formation, c'est un "mini-drame" puisque le rameau ne pourra être conservé pour constituer une chapentière ou sous-charpentière. La déformation peut aller de l'angle droit à la boucle, ce qui, en terme de résistance mécanique et d' occupement de l'espace n'est pas optimal. En été, la fumagine (champignon) envahit le miellat produit par les pucerons.

Voici un exemple d'une "petite" déformation, quelques années après l'attaque.

Autre style d'implantation, le cocon sous l'écorce d'un pommier :

Est-ce que quelqu'un sait à quel insecte cela correspond ?!

Noyer Cloque sur Noyer

Noyer Comme dirait l'autre, le poirier ne boit que de l'eau, il rouille ... Blague à part, voici la rouile grillagée qui ne va pas tarder à prendre son envol. Les spores de ce champignons sont dans les "starting conidies".

Rouille Grillagée

Noyer Oeufs sur lien synthétique

oeufs
De quoi faire une micro-omelette.

NoyerSur poirier (suite)

Symptomes : de petites cloques vertes puis rouges qui parsèment le feuillage.

phytopte poirier
Ensuite, ces boutons virent au brun ...

phytopte poirier
puis au noir. Finie la photosynthèse.

phytopte poirier

Rien à voir avec la rouille grillagée (champignon) qui provoque des plus ou moins gros boutons de couleur orange-noir (6). Ici, il s'agit du phytopte du poirier, l'Eriophyes pyri. C'est un acarien qui a profité du printemps sec et chaud pour se propager allégrement. Si vous voulez l'observer, munissez-vous d'un microscope, leur longueur peut atteindre 0,2 à 0,25 mm.
Crédit photos : D. Choffel

Accueil - Remonte


2008

Le Bois Raméal Fragmenté ou BRF


Après enfouissage, apparition de champignons, preuve de l'effet du BRF et de la préparation d'un l'humus nourricier (photo : E. Montémont)

Le BRF, bois raméal fragmenté ou encore Bois Raméaux Fragmentés
     B : Bois             -> des branches d’arbres,
     R : Raméaux     -> de moins de 7 cm de diamètre,
     F : Fragmentés -> broyées sous l'action mécanique d'un engin prévu à cet effet.

Le BRF vient du Canada où l'observation le processus de régénération naturelle de la forêt a permis de mettre au point une technique d'augmentation du taux de matière organique.

Il s'agit d'incorporer les copeaux frais, aux 5 premiers centimètres du sol, cette technique étant la plus simple. Le compostage et le mulching peuvent aussi être un moyen d’utilisation.

La récolte des branches se fait en période hivernale, vient ensuite le broyage, avec un broyeur à couteaux ou à marteaux, pour obtenir une granulométrie de 2 à 4 ou 5 cm. L’épandage doit se faire rapidement, si possible le jour même, afin d’éviter un début de fermentation. La couche doit être de 3 cm environ. Elle va permettre la réduction des besoins en eau, augmentation des récoltes, amélioration de la qualité des produits.

Début 2008, nos collègues de Centre-Vosges nous avaient informé d'une alerte sur le feu bactérien dans l'Est des Vosges. Le site de la DRAF (Direction Régionale de l'agriculture et de la forêt de Lorraine) propose une information dans son "dossier arbres fruitiers à pépins".

Dans le registre des invasions, à peine besoin de se munir d'une loupe, les oeufs noirs brillants des pucerons sont très nombreux sur certaines variétés de pommiers et poiriers.

Ci-contre, des oeufs de pucerons à proximité d'un oeil, cela vous informe sur ce qu'il faut chercher et l'endroit. Si la contamination est importante, il y a des oeufs sur presque tout le rameau (ci-dessous).

Crédits photos : P. Babelot et E. Montémont
 

Invasion bien visible (sous réserve de visiter la pépinière de bonne heure) les limaces se lancent à l'assaut des rameaux et bourgeons bien tendre.

Crédit photo : D. Choffel

 

Soin des myrtilliers

Après la plantation (dans un sol se rapprochant plus de celui des forêts des Hautes-Vosges que celui bien lourd de la plaine), normalement pas de taille pendant les premières années, il faut laisser un peu de temps à l'arbuste de se mettre en place et pousser. La production se fait sur le bois de 2-3 ans. Donc, il faut couper les rameaux de 3 ans et plus. Le nombre de rameaux par année doit être limité à 4 ou 5 pour maintenir de l'aération dans le myrtillier et assurer un roulement dans les rameaux qui fructifient au fil des ans.
En tous cas, ôter les rameaux et branches trop faibles, qu'ils poussent du pied ou des rameaux déjà installés. Supprimer les rameaux qui croisent les autres (ils vont faire de l'ombre et abimer les autres rameaux).

 

Accueil - Remonte


 

2007

+ ou - insolite (mars)

Alertes ! (Pucerons / Scolytes - juin)

Fleurs (avril)

Récolte (octobre)


 

 

Justement, à propos de ravageurs, voici une photo prise sur un porte-greffe, jeudi 15 mars à 7h. Cette chenille ne ressemble pas à celles qui ont dévoré nos feuillages en 2005, elle a un certain don pour le camouflage. Si jamais quelqu'un connaît son nom ...


Dans un autre registre :


d
ate du cliché : 7 mars 2007, mirabellier à St-Nicolas de Port :

Des nouvelles de ce mirabellier : "il a subi 2 gelées successives à -3°, les fleurs supérieures ont coulé, quelques mirabelles de la grosseur d'un noyau de cerise vivotent et luttent contre les insectes, tous les ans sa précosité lui vaut d'être peu garni."

date du cliché : 16 mars 2007, questchier à Housseras




Alerte !

Avril : C'est parti, les chenilles de tout bord sont nées et déjà voraces ...
Cliquez sur les images pour voir les détails.
Date des clichés : 16 avril 2007
à Dommartin aux Bois
 
Cliquez sur les images pour voir les détails.
Date des clichés : 12 et 15 avril à Monthureux sur Saône

Cétoine dorée


Maintenant, quoi faire ?

Il est possible de traiter avec des produits bio à base de Bacillus Thuringis (agit contre pucerons ,chenilles de toutes sortes.....).
Pour les jeunes arbres qui sont en formation, il est encore possible de supprimer à la main ces indésirables avec une suveillance régulière et très rapprochée. Ils vont pouvoir supporter sans problème un traitement insecticide.

D'une manière générale, on peut utiliser des produits systémiques que les chenilles vont ensuite ingérer en se nourissant. C'est la manière la plus sûre d'atteindre les chenilles qui bien souvent sont protégées des produits qui agissent par contact du fait qu'elles sont enroulées dans les feuilles!


PS : les hannetons sont de retour, mais pas de surnombre pour le moment...


Juin : Pucerons en tout genre et même scolytes

Scolytes : Témoignage sur pruniers : "j'ai perdu au total 8 beaux mirabelliers de 5 ans qui étaient magnifiques. L'an dernier, je m'en suis rendu compte pendant l'été quand je les ai brulés. Ce printemps, en avril, 6 autres mirabelliers aussi très magnifiques (avant), secs sur pied et plein de petits trous et sciure. Je les ai aussi brûlés. "

 


Pucerons cendrés



Pucerons lanigères

Maintenant, quoi faire contre les lanigères ?
Les moyens de lutte naturelle :
- Aphelinus mali : insecte auxiliaire utile chez les arboriculteurs.
- Brosser les foyers d'infection à l'aide d'alcool à brûler.
- Une pulvérisation d'alcool ménager fonctionne aussi.

Plantes répulsives : capucines, cresson .


 

Fleurs et promesses
   
Magnificence du printemps sur noyer : 22 avril 07-fleurs en chatons
Longueur : 150 mm pour 86 étamines
   
Si quelques fleurs donnent des pommes, une chose est certaine, pas de risque
d'accident d'échelle lors de cueillette! Clichés du 19 avril.
Cliquer pour agrandir
Pomme Moulin
Cliquer pour agrandir
Pomme Banane
 


Récolte

Fin octobre
La charmotte, panier en osier dont la forme épouse celle de la hanche, est initialement dédiée à la récolte au pays de la cerise. Mais c'est bien sûr aussi très utile pour les cueillettes à haut risque, ici récolte des poires sur un arbre en façade. La charmotte permet d'avoir les mains libres pour bien se tenir, le panier est en bandouillère et repose sur la hanche, il n'y a moins de risque de déséquilibre comme dans le cas d'un panier qui se tient dans le dos.

Cueillette de Beurré d'Hardenpont (variété identifée à 90%) fin octobre pour une consommation de décembre à fin février.


" Prudence est mère de toute récolte."

Et dans la série des nouvelles pas très bonnes :

La petite souris s'est attaquée uniquement à cette variété parmi la vingtaine présente. Il semble normal d'avoir une dent contre cette invitée non désirée.

Crédit Photos sauf mention spéciale : D. Choffel

 

MAJ 26 mai 2014
Association Nationale Bienvenue sur le site des Croqueurs de Pommes des 3 Provinces : Vosges Haute-Saône et Haute-Marne